Le sentier des Douaniers, un balcon au-dessus de la mer.

Entre Terre et Mer, cette balade littorale est une invitation à l'évasion.

Très prisée des ajacciens, petits et grands aiment s'y promener le dimanche. Elle relie la Punta de la Parata et son époustouflant panorama à la plage de Saint-Antoine un peu plus au nord.
Très vite, le ton est donné. Pourtant qu'à quelques kilomètres du centre ville, le paysage nous plongerait presque dans un autre monde. Au printemps, ce sentier à travers le maquis et son sol jonché d'un large palette de couleurs nous laisse sans voix. Même pour tout ajaccien habitué a cette balade, celle-ci reste à chaque fois une perpétuelle découverte, une véritable exploration.

Pour rejoindre le sentier, il suffit de prendre un peu de hauteur en suivant le chemin bordé de plots pour longer le littoral et se rapprocher des cabanons privés. Une fois arrivé là, il n'y a plus qu'à se laisser conduire par le sentier principal. Dès lors, on peut observer la tour et les iles lui faisant face.

 

On avance alors au milieu d'un paysage sauvage façonné par la force et au gré du vent avec d'un coté une végétation rebelle aux mille couleurs, et d'un autre coté, la mer et ses camaïeux de bleu azur, turquoise et presque limpides, contrastés par des tons plus profonds et intenses, auxquels se mélangent les tons ocre de la roche. En fermant les yeux, vient s'ajouter le parfum du printemps avec ses senteurs enivrantes de myrte, d'asphodèle et d'immortelle.

Tôt le matin ou en fin d'après-midi, à l'heure où les habitants s'activent en ville, on aurait presque l'impression de le monde nous appartient. A mi-chemin, on s'éloigne des cotes dentelées pour trouver sous une voute d'arbres un coin d'ombre. A ce moment là, seul le chant mélodieux des oiseaux et l'odeur du maquis nous accompagnent et nous laisse aller à une douce rêverie. De temps en temps, une fenêtre s'ouvre à travers la végétation verdoyante pour y laisser apercevoir le bleu de la mer.

Peu à peu, le sentier délaisse son intense maquis pour faire apparaitre l'un de ses plus immenses panoramas. Après près d'une heure de marche, nous voilà sur la plage du Petit Capo avec sa crique, son banc de sable clair et sa paillote dans laquelle nous pouvons nous régaler avant de repartir.

 

Un peu plus loin, un autre sentier relie le Petit Capo au Grand Capo. Celui-ci longe le littoral en passant par la prairie, ce qui nous offre un peu plus de hauteur pour admirer le paysage.
Après s’être reposé et avoir profité de cet endroit très apprécié par les amateurs de surf notamment, le retour se fait sur le même chemin qui nous offre cette fois-ci une vue imparable sur toute la Pointe de la Parata, sa Tour et ses cinq iles.

La balade peut être prolongée jusqu’à la Tour où, à l'heure où le soleil se couche, des couleurs féériques nous offrent le plus beau des spectacles. C'est d'ailleurs ce spectacle et sa facilité d'accès qui font d'elle l'une des tours les plus renommées de l'ile.

 

2 commentaires sur “Le sentier des Douaniers, un balcon au-dessus de la mer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s